Neveo: un journal photo mensuel pour ma grand-mère

Il y a quelque mois, j’ai été contactée par l’entreprise belge Neveo pour tester leur produit(*): un journal photo mensuel à destination des aînés (un joli euphémisme désignant une personne senior de votre entourage qui n’utilise pas (ou pas beaucoup) Internet).

Pas de chance, si j’ai bien une mamie en maison de retraite, c’est aussi la mamie la plus connectée que je connaisse (à par les seniors de la Silicon Valley, mais je vous en reparlerai) : elle a eu son premier ordinateur à 80 ans, sait mieux utiliser Google Earth que moi, n’hésite pas à demander sur Yahoo Questions Réponses comment ouvrir une noix de coco et a été la première résidente de son EPAD à avoir Internet dans sa chambre. Je n’ai donc pas vraiment de difficulté à lui faire parvenir des photos régulièrement.

Ma mamie connectée.

Oui mais: son ordinateur tombe en panne de temps en temps et il faut alors qu’elle attende la visite de mon père pour le lui réparer. Il faut aussi qu’elle allume son ordinateur et cherche dans ses emails si elle veut revoir les photos, et je ne suis pas sûre qu’elle maîtrise à la perfection l’archivage d’Outlook Express ou l’explorateur Windows (elle a 95 ans quand même!). J’ai donc regardé ce journal Neveo d’un peu plus près et l’idée m’a bien plu. Cela fait maintenant 5 mois que ma mamie reçoit tous les mois un petit fascicule avec une vingtaine de photos de notre vie aux Etats-Unis, qu’elle peut conserver et feuilleter à loisir. Et tous les 15 du mois, je reçois un petit email de sa part qui me remercie de mon attention.

Le journal photo Neveo : ce que j’aime

  • La rapidité : la confection du journal se fait en ligne et me prend entre 20 et 30 minutes par mois une fois que j’ai rassemblé toutes mes photos sur mon ordinateur. Le plus long est peut-être de sélectionner les 20 photos du mois (un journal comprend entre 20 et 100 photos). Une fois les photos chargées (le téléchargement est étonnement rapide, pas la peine de réduire les photos de plusieurs mega), il faut les commenter: la place des commentaires est limitée de façon intentionnelle (200 caractères), et je trouve cela très bien ainsi : je n’ai pas la pression pour écrire une tartine alambiquée car je n’en ai tout simplement pas la place – je mets juste un petit mot qui accompagne la photo et ça suffit.

Ajout de photo à la “gazette”: je me contente de petites phrases.

  • La simplicité d’utilisation : on peut réaliser le journal à partir d’un poste fixe ou d’un portable et l’on peut télécharger des photos à partir de son disque dur, mais également de Dropbox, Facebook, Google Drive, Flickr ou Google Photos. L’application est très intuitive et une fois que vous avez téléchargé et commenté vos photos, c’est terminé: Neveo se charge d’imprimer le journal et de le faire parvenir à votre aîné.

Un bon schéma vaut mieux qu’un long discours: le fonctionnement du journal Neveo.

  • Le partage en famille: je n’ai pas testé cette fonctionnalité mais il est possible de partager un journal à plusieurs familles (par exemple tous les petits enfants d’une personne). Chaque photo sera alors accompagnée du nom de la personne qui l’aura téléchargé (« à telle date, Untel a pensé à vous »).
  • L’envoi à plusieurs seniors et à l’international: vous pouvez envoyer le même journal jusqu’à trois adresses différentes, y compris à l’étranger. Pratique si vous avez plusieurs seniors dans votre famille!
  • Le prix: un journal de 20 photos coûte 6.99 euros/mois, livraison inclue! Si vous faites le calcul, entre les frais de port, l’impression, le développement du logiciel, la plateforme pour le faire tourner, le budget marketing et les frais généraux, c’est un tarif très honnête. De plus, la première dose, pardon, le premier journal est à 1 euro seulement! A ce prix, l’essai ne coûte vraiment pas grand-chose.
  • L’abonnement sans engagement: Neveo propose une formule d’abonnement résiliable à tout moment. Le fait que ce soit payé par prélèvement mensuel m’oblige tous les mois à me poser une demi-heure et à réaliser le journal (c’est essentiellement parce que je suis radine et que je ne veux pas perdre bêtement 7 euros). Mais du coup, cela me rappelle très efficacement qu’il est temps pour moi de faire ce petit journal pour ma grand-mère: je ne peux pas reporter sa confection à la semaine d’après – ou encore la semaine d’après… Bref, cette formule abonnement fonctionne pour moi comme un dispositif d’engagement très efficace (commitment device en anglais).

Le journal peut se faire à plusieurs familles et être envoyés à plusieurs seniors.

  • La mise en page pensée pour les seniors: c’est un des gros atouts de cette entreprise. Les fondateurs ont travaillé avec des ergothérapeutes en gériatrie pour s’assurer que le journal correspondait bien à ce qu’attendait un senior, typiquement par rapport à la taille des lettres (même si personnellement, je trouve que les polices sont encore un peu petites pour les yeux de ma mamie qui a tendance à prendre sa loupe dès qu’elle veut regarder quelque chose dans le détail).
  • Une entreprise réactive et à l’écoute de ses clients: Neveo est une jeune entreprise et ses fondateurs sont très réactifs sur les demandes et remarques. Il m’est arrivé d’avoir une question technique (des photos que je ne pouvais plus déplacer), et j’ai pu poser ma question par chat directement sur le site (c’était la nuit en Europe donc je n’ai eu ma réponse que le lendemain, mais elle est arrivée très vite). Si vous avez des idées ou des requêtes pour améliorer le produit, je pense qu’ils seront tout ouïe. Une nouvelle application devrait être lancée prochainement, qui va probablement améliorer l’interface par rapport à ce que je vous ai décrit.

Le journal photo Neveo : ce qui pourrait être amélioré

  • La possibilité de retravailler les images: certes, cela entrerait en contradiction avec la rapidité et la simplicité d’utilisation dont j’ai parlé plus haut. Qui dit possibilité de retravailler les images dit plus de temps passé à faire le journal. Mais c’est vrai que plusieurs fois, j’ai été un peu frustrée de ne pas pouvoir redimensionner et couper les images ou en modifier le contraste ou la luminosité. Peut-être cela viendra-t-il dans une version ultérieure du logiciel, mais peut-être pas si les fondateurs décident de préserver le concept de la simplicité volontaire, qui a également ses atouts.

L’édition de photos: plus de liberté ou fin de la simplicité volontaire?

  • La qualité de l’impression: évidemment, c’est un compromis avec le prix. J’ai eu la chance d’avoir un journal Neveo dans la main (je ne voulais pas écrire une revue sans avoir vu le produit) et si la qualité du papier est excellente (épais et brillant), j’étais un peu déçue de la qualité des photos. Je ne sais pas si cela tient à l’impression ou aux opérations de compressage lors du téléchargement de la photo (une raison logicielle donc). Certaines photos sont un peu floues et cela chagrine mes yeux de perfectionniste…
  • Le nombre de photo par page: le journal a trois photos par page, sur un format portrait A4. Une photo en mode paysage y mesure environ 11,6 cm x 8,6 cm et une photo en mode portrait 5,8 x 8,6 cm. Je trouve que cela fait un peu petit (n’oubliez pas qu’on parle de seniors qui n’y voient plus très bien) et je préfèrerai avoir seulement deux photos par page quitte à payer le journal un peu plus cher.

Exemple de journal (pas le mien): chaque page est en format 4A et contient 3 photos.

  • La couverture du journal: la couverture comporte une image standard qui n’est pas personnalisée à votre sénior, mis à part son nom (« le journal de Mamie X »). Ce serait chouette de pouvoir choisir la photo à mettre sur la couverture.
  • Le calendrier: le journal se clôt à la fin du mois. A minuit pile. Ce qui veut dire que si vous vivez aux Etats-Unis, la dernière limite pour télécharger les photos est dans la journée, en fonction du décalage horaire. Il faut juste le savoir et y penser : personnellement, j’ai résolu le problème en ayant mis un rendez-vous Neveo tous les 28 du mois sur mon calendrier, avec un email de rappel automatique. Une fois clôt, on reçoit des emails pour nous tenir au courant de la progression du journal (impression et envoi). Mon regret en termes de calendrier est que ma grand-mère le reçoit plutôt en milieu de mois (par exemple, le journal du mois d’août arrive mi-septembre), ce qui je trouve fait un peu tard – mais j’imagine s’explique par les délais logistiques d’une petite entreprise (il faut dire que je suis une habituée d’Amazon et de la livraison en deux jours!)

Neveo: au final, un bon moyen de rester connecté avec vos grand-parents qui ne le sont pas.

En conclusion

Le journal Neveo a été une belle découverte, ne me prend vraiment pas beaucoup de temps à réaliser et surtout, le recevoir tous les mois fait vraiment plaisir à ma grand-mère. En bref, une excellente solution pour rester connecté lorsqu’on est loin des siens et que ceux-ci ne sont pas branchés sur le web. C’est un produit qui peut servir aux expatriés bien sûr, mais également aux familles de France et de Navarre dispersées sur le territoire. J’ai fait une petite recherche sur la concurrence et Neveo est la seule entreprise à ma connaissance qui propose ce service sous cette forme (mai 2017). C’est aussi un bel exemple de la silver economy actuellement en plein essor. Même si j’ai testé d’abord le journal gratuitement dans le cadre de mon blog (voir ma note ci-dessous), j’en suis devenue cliente par la suite.

******

Note sur cet article, écrit dans le cadre d’un partenariat: le premier journal Neveo m’a été offert en échange d’une revue sur ce blog. Cela m’a fait économiser 7 euros, soit un peu moins que ce que je dépense pour rainbowsetc.fr par mois (hébergement et achat de certaines images). Bien sûr, je suis restée impartiale dans mon article en vous présentant ce qui me plaisait dans ce service mais aussi ce que j’aimais moins. Si j’ai accepté de l’écrire, c’est d’une part parce que je pense que ce genre de produit peut intéresser mes lecteurs et d’autre part, m’essayant moi-même à la création d’entreprises (Tea & Tins et Charlie & Ozzy), j’ai un peu de solidarité pour les petits business qui ont un bon produit mais pas un gros budget marketing.

Please follow and like us:

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Neveo: un journal photo mensuel pour ma grand-mère"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Papy Mujo
Invité

Bonjour ! Bravo et merci pour ces envois de photos à la Mamie, elle a de la chance. Bizarre quand même qu’elle ne nous les aie jamais montré et encore moins parlé…par contre elle dessine toujours comme une folle “pour Charlotte”…et l’envoi se fera par notre valise diplomatique…

wpDiscuz