Renoncement parental et surconsommation

Nos enfants étant nés en été, on pourrait croire qu’après Noël, il faudrait qu’ils attendent leurs anniversaires pour avoir de nouveaux jouets. Hélas ! C’est sans compter sur leur maman qui trouve toujours une idée in-dis-pen-sa-ble à leur développement, qu’ils doivent bien sûr avoir de toute urgence sous peine de ne jamais intégrer l’école ou l’université de leur choix (ils ont 6 ans à eux deux). Bref, une nouvelle raison de surconsommer. Les derniers exemples en date:

  • Un tipi: après une tentative avortée il y a quelques mois, j’ai finalement renoncé au fantasme que j’ai entretenu pendant 2 ans: non, je ne fabriquerai pas de tipi pour mes enfants, pas même un tipi sans couture (je vous réfère au 1342 tutoriels trouvés sur Pinterest). J’ai craqué et je leur en ai acheté un au supermarché du coin.

  • Une petite cuisine: depuis que ma fille est née, j’essaie de faire attention au type de jouets qu’elle a: chez nous, pas de machine à laver, pas de fer à repasser et autre matériel « je joue à la boniche ». Je ne voulais même pas de poupée (résolution vite envolée vous vous en doutez). Je ne voulais surtout pas qu’elle ait de petite cuisine, que je classais aussi dans catégorie « boniche ». Déjà dans la vraie vie, la cuisine n’est pas trop mon truc, alors jouer à la dinette avec ma fille: non merci. Oui mais… force est de constater que Lottie ne mange pas très équilibré. Certes, c’est probablement le cas de beaucoup d’enfants, même ceux dont les parents sont férus de cuisine. Et probablement comme beaucoup de parents, cela me chagrine et m’inquiète un peu. Du coup, j’ai renversé mon raisonnement et je me suis dit qu’après tout, avoir une petite cuisine pour jouer motiverai Lottie à être plus curieuse culinairement parlant. D’autant plus que vivant aux Etats-Unis, faire la cuisine pourrait être considérer comme un acte militant. Non? Suis-je absous d’avoir finalement craqué pour cette petite cuisine et les accessoires associés?

  • Un calendrier: Lottie commence à avoir une notion du temps et des questions autour des jours de la semaine et des évènements à venir. J’ai joué longtemps avec l’idée de lui faire une poutre du temps façon Montessori, ou encore de passer plus de temps sur le calendrier permanent que j’avais acheté lors de notre dernier passage en France. Et puis force est de constater que je n’ai toujours rien fait de tout cela. Alors, j’ai craqué et nous sommes allés lui acheter un calendrier tout bête (et très rose, c’est elle qui a choisi) qui fera bien l’affaire. Ma question existentielle est maintenant de savoir par quel jour commencer la semaine: lundi comme en France ou dimanche comme aux Etats-Unis et ce qu’elle apprend à l’école?

Si vous voulez le même, il est disponible sur Amazon! (Parce que je sais que j’ai des lecteurs à qui ça pourrait plaire…)

  • Des éponges en forme d’animaux: finalement, dans tous mes craquages, le plus utile est peut-être bien le dernier. Il ne suffisait finalement que d’une tête de lapin rose pour que Lottie nettoie quotidiennement ses traces de dentifrice dans le lavabo de la salle de bain. Life changing!

Des petites éponges toutes mignonnes: peut-être le seul achat qui valait vraiment le coup.

Est-ce que vous pensez que je craque trop? Que tout cela est du superflu? (Oui, je sais aussi qu’il aurait fallu que j’achète d’occasion, et d’ailleurs c’est ce que je fais pour beaucoup de leurs habits.) La dernière mode aux Etats-Unis est de transformer Pâques en un Noël bis, avec le lapin qui remplace le Père-Noël et apporte de gros cadeaux. Si ça me fait me sentir moins seule, ça ne me rassure pas du tout sur l’avenir de la planète.

Et vous, est-ce que vous n’offrez des jouets à vos enfants que pour Noël et leurs anniversaires? Ou est-ce que comme moi, vous craquez souvent?

Si vous avez aimé ce billet, vous pouvez recevoir mes prochaines interrogations existentielles de maman dans votre boîte mail en vous abonnant au blog (dans le menu à droite de cet article).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Please follow and like us:
Spread the love

9
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
5 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
LilySkychaponSalamècheCochonouPapi Mujo Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Papi Mujo
Invité

Que Lottie et Ozzy ne manquent pas de jouets c’est une évidence pour tous ceusses qui connaissent leur maison…Je pense que de toute façon les enfants ont une imagination fertile pour transformer les objets courants en jouets (un bâton fera un fusil ou une épée, une écorce un bâteau, un carton une cuisine, etc…) et c’est peut-être l’absence de jouets qui va favoriser leur imagination ???? L’essentiel n’est-il pas qu’ils apprennent à se révolter ? A méditer !

Cochonou
Invité

Oh ce calendrier ! <3

Salamèche
Invité
Salamèche

N’ayant pas d’enfant, j’essaie de faire des cadeaux à mes neveux et nièces uniquement pour leur anniversaire, mais bien souvent, quand je vois un objet qui leur plairait, je leur achète. Par exemple quand je fais les magasins avec ma nièce de 12 ans, forcement je vais lui acheter un truc, ou quand je perds au jeu de la pince (à la fête foraine) pour avoir un Pikachu pour mon neveu, et que je perds, forcément après je vais l’acheter en magasin!

Skychapon
Invité
Skychapon

Est ce que les jeux de société, ça compte? 🙂
Côté jouet, les mamies font souvent le taf, les filles sont pourries gâtées. Côté jeux, elles commencent à avoir un stock important également mais je vise de plus en plus des jeux « de grands » auxquelles elles peuvent participer (coopératif principalement).