Tourne, tourne, petit moulin (mobile pour bébé)

Au mois de juillet, je me suis surprise en pleine période de nidification (nesting en anglais), avec notamment un besoin urgent de refaire la déco complète de la nursery (un terme que je n’arrive jamais à traduire en français, et qui désigne la chambre du bébé – lorsqu’il ne veut pas dire « pépinière » (pour les plantes) ou « pouponnière » (la pièce où l’on met les bébés à la maternité quand la maman a besoin de DORMIR)). Bref, je suis devenue obsédée par la confection de nouveaux rideaux, le choix des tableaux et la recherche du mobile parfait. Vous savez, celui qui est à la fois joli pour les adultes, avec des couleurs bien contrastées adaptées à la vue d’un tout petit, et surtout qui soit intéressant lorsqu’on le regarde allongé – parce que c’est quand même la position du spectateur principal !

Finalement, je me suis décidée pour celui-ci au-dessus du berceau, et je dois dire j’en suis très contente : le mobile parfait selon mon échantillon très représentatif de 1 bébé (mise à part que les couleurs jurent complètement avec la déco de la chambre !)

Mais je ne me suis pas arrêtée là: comme j’aime bien l’idée de commander à mes « collègues » d’Etsy, j’ai parcouru des pages et des pages de mobiles tous plus adorables les uns que les autres, mais qui ne correspondaient pas au cahier des charges. Lorsque je suis tombée sur un magasin qui vendait exactement ce que je recherche : un « pinwheel mobile », c’est-à-dire un mobile fabriqué avec des moulins à vent. A presque 60 dollars le mobile, pour un peu de métal et de papier, ça m’a quand même fait réfléchir. Deux minutes: jusqu’à ce que je me dise que je pouvais tout aussi bien le faire moi-même pour un quart du prix. C’est un peu l’inconvénient d’Etsy : comme ce sont des produits artisanaux, il est parfois facile d’y piocher des idées et de faire les choses soi-même – pour paraphraser un légionnaire romain : « Do It Yourself qu’ils disaient ! »

mobile-bleu-et-jaune-4 mobile-cuivre-2

Liste du matériel :

  • Un mobile à photos (il en existe en cuivre ou en argenté) ($12) (la version argenté se trouve également sur Amazon.fr à 10 euros)
  • Un bloc de papier de scrapbooking ou de papier origami. J’ai pris du 15 cm x 15 cm (6’’ x 6’’ aux US) imprimé recto-verso (pour me simplifier la vie et réduire les opérations de coupage et collage), trouvés sur Amazon et dans un magasin de loisir créatif (par exemple celui-ci, ou encore ceux de la marque My Mind’s Eyes) (environ $5)
  • Des attaches parisiennes
  • Du fil de pêche
  • Matériel divers : règle, ciseaux, cutter, pince (pour torturer le mobile à photos)
mobile-bleu-et-jaune-5 mobile-cuivre-1

Je ne vous ferai pas l’affront d’un tutoriel détaillé, mais voici les petits trucs appris au passage :

  • Le mobile sera plus équilibré (au sens esthétique du terme), si les moulins à vent sont étagés;
  • J’ai déformé les barres métalliques pour qu’elles soient moins courbées afin d’aérer la structure;
  • On peut utiliser des moulins à vent de différente taille : mon premier mobile (le rouge) avait des grands moulins (21 cm d’envergure), et je trouvais que cela faisait trop encombré. Celui en bleu et jaune a donc des petits moulins (~ 10 cm), tout comme les mobiles vendus sur Etsy d’ailleurs;
  • Toujours dans l’esprit d’aérer la structure, on peut mettre moins de moulins que 10 (par exemple faire un mobile avec de grands moulins mais n’en mettre que 6).

Le mobile bleu et jaune est donc accroché au-dessus de la table à langer de bébé O, et là encore, d’après mon échantillon, il a un succès fou avec les bébés !

mobile-bleu-et-jaune-2 Mobile bleu et jaune 1.JPG
Rendez-vous sur Hellocoton !

Please follow and like us:
Spread the love

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de