Le goût de la papaye verte

La semaine dernière, j’ai pris mon premier cours de cuisine! Et pas n’importe quelle cuisine: de cuisine Thaï. Il y a un certain humour pour une Française d’aller prendre un cours de cuisine thaï dispensé dans un lycée américain. Un des bons côtés de la mondialisation je suppose.

Comme c’était mon premier cours, j’ai été agréablement surprise par la salle: une immense pièce avec un comptoir et un miroir au-dessus, qui permet aux élèves, assis sur les bancs en face du “bureau de cuisine”, d’observer se qu’il se passe sur la table (voir photo ci-dessus). Autour de la pièce (immense vous ai-je dit), il n’y a pas moins de 8 cuisines équipées de plus de 6 m2 chacune. Le cours de déroulait après la classe dans le lycée de Cupertino. Du coup, moult questions se posent: est-ce que tous les lycées américains ont ce genre de salle ou est-ce réservé à la petite élite des habitants de Cupertino? La cuisine fait-elle partie des matières enseignées au lycée? Est-ce une nouvelle politique destinée à lutter contre l’épidémie d’obésité? A éclaircir…

cooking-class-at-cupertino-high-school

Mais foin de curiosité culturelle, voici une partie de mon butin de la soirée: la recette de la salade de papaye verte (Som Tam).

Ingrédients:

  • L’équivalent de 0.5 L de papaye verte râpée. Oui, la papaye ne doit pas être mure, mais bien dure au toucher.
  • 3 piments thaï (il existe deux couleurs de piments: contrairement à ce que l’intuition pourrait dicter, les rouges sont moins pimentés que les verts)
  • 3 gousse d’ail
  • 2 cc de sucre de palmier
  • 1 haricot kilomètre (= un dolique asperge) coupé en morceaux de 2 cm. C’est un légume que je ne connaissais pas jusqu’ici, et quand elle a parlé du “haricot long de 4 mètres” en anglais, qu’elle n’avait pas réussi à trouver, j’ai pensé qu’elle nous menait en “longue-queue”
  • 5 tomates cerises coupées en deux
  • 3 cc de jus de citron vert
  • 2-3 cc de sauce de poisson (petite astuce sur la sauce de poisson: il faut la jeter lorsque des cristaux apparaissent au fond, ce qui veut dire que le sel commence à précipiter)
  • 2 cc de crevettes séchées, que l’on peut trouver dans le rayon réfrigéré d’un magasin Thaï (personnellement, je préfère utiliser des crevettes fraîches)
  • 2 cc de cacahouètes grillées et salées, écrasées sans être réduites en poudre

(Petite) papaye verte à côté d’un (gros) kiwi – Papaye épluchée

Préparation

  • Peler et râper la papaye verte, par exemple à l’aide d’une julienne (ou si vous êtes fainéant comme moi, d’une machine à râper). Il faut arrêter de râper lorsque l’intérieur change de couleur (passe du vert clair au jaune clair) et devient plus mou. Plonger les morceaux dans de l’eau froide pendant 10-15 min, afin de les laver et les rendre plus croquants.
  • Dans un mortier, piler l’ail et les piments.
  • Ajouter les crevettes séchées, puis le jeu de citron vert, la sauce de poisson, le sucre de palmier, le haricot et les tomates. Piler légèrement pour mixer le tout et faire ressortir les saveurs.
  • Ajouter ce jus à la papaye verte et mélanger bien. Faire reposer 10-15 minutes pour que la papaye s’imprègne du jus.
  • Ajouter les cacahouètes (on peut faire une belle assiette de présentation avec une feuille de laitue et les cacahouètes avant de servir comme sur la photo ci-dessous).

Pour en faire un repas complet, servir accompagné de riz avec du poulet ou du porc grillé. C’est un plat qui a aussi beaucoup de succès avec le barbecue.

Salade de papaye verte

Pour l’anecdote, saviez vous que les Thaïlandais mangent avec fourchette et cuillère au lieu de la paire couteau-fourchette? La cuillère est utilisée pour manger et la fourchette comme un couteau. Il est considéré comme malpoli de manger avec la fourchette, bien que la tradition se soit relâchée sur ce point, influencée par la grossièreté des occidentaux!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Please follow and like us:
Spread the love

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des