Un studio photo à l’heure de la share-the-scraps economy

Et voilà, j’ai réalisé le fantasme de la SAHM (Stay-At-Home Mom, la mère au foyer): j’ai ouvert mon magasin Etsy, Tea & Tins ! Si vous ne connaissez pas, Etsy est l’un de ces nombreux sites de la mouvance « économie du partage », qui se fait appeler the share-the-scraps economy par Robert Reich, (« L’argent va aux entreprises qui possèdent les logiciels. Les rebus vont aux travailles-à-la-demande »). L’équivalent de la notion d' »ubérisation ». Bref, une nouvelle étape de la précarisation des travailleurs – mais j’aime à penser que ce ne sont que des signes du creux de la vague qui nous apportera le revenu inconditionnel d’existence.

teaandtins

Mon magasin Etsy: toute publicité est encouragée

Etsy joue sur le fantasme de la start-up, mais en visant les artistes, artisans et chineurs du dimanche, qui sont attiré(es) par ses quelques succès médiatiques. Ceci dit, les conditions de vente sont plus intéressantes que sur Amazon, même si le site draine beaucoup moins de visiteurs.

Pour vendre sur Etsy, il faut avant tout de belles photos, puisque c’est la vitrine du « magasin ». J’ai donc suivi les conseils de cet article et j’ai fabriqué ce studio photo super high-tech.

studio-photo

Je suis plutôt contente du résultat! Je vais faire un magasin Etsy pour vendre des kits « studio photo » et écouler les vieux cartons de couches de Lottie, histoire de rester dans la tendance du partage de rebus.

studio-photo-interieur studio-photo-resultat
Rendez-vous sur Hellocoton !

Please follow and like us:
Spread the love

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de