Happy 4th of July!

Je n’avais pas spécialement de choses à raconter cette année pour le 4 juillet, la fête nationale américaine qui commémore la déclaration d’indépendance des Etats-Unis vis-à-vis du Royaume-Uni (1776). Mais ayant été faire quelques courses vendredi, je n’ai pu m’empêcher de prendre quelques photos pour les partager. On sait que les Américains sont fiers de leur drapeau et de d’afficher leur patriotisme, et voilà quelques exemples de la façon dont on retrouve ce patriotisme à tous les rayons (des supermarchés).

salute-the-cute habits-enfants-occasion
Le 4 juillet, il est de bon ton de porter un vêtement qui rappelle les couleurs du drapeau américain, qu’on l’achète neuf (à gauche) ou d’occasion (à droite).

le-4-juillet-pour-les-animaux-1 le-4-juillet-pour-les-animaux-2
Même les animaux domestiques ont droit à leur merchandising national !

Du coup, je ne peux m’empêcher de me demander si suite aux attentats qui ont marqué la France en 2015, à l’élan qui a conduit le peuple à défiler dans la rue, à l’Union Nationale, au rappel des valeurs qui font la France, et à l’attachement que l’on a pour elles, les choses vont changer cette année. Je suis partagée, entre les bons côtés d’un patriotisme qui remettrait sur le devant de la scène notre belle devise « liberté, égalité, fraternité », qui encouragerait le dialogue, et les dérives apportées par le nationalisme d’extrême droite.

Un t-shirt pour ceux qui aiment les USA et les chats : un jeu de mot entre patriot et paw (patte).

Un t-shirt pour ceux qui aiment les USA et les chats : un jeu de mot entre patriot et paw (patte).

Je me souviens d’un sentiment de malaise lors du défilé du 14 juillet qui passait en bas de nos fenêtres à Grenoble : on ne pouvait pas dire que l’ambiance patriote était au rendez-vous, et les seuls (rares) applaudissements étaient réservés aux pompiers. Cela a-t-il, ou va-t-il, changer ? Les policiers, normalement garants de la sécurité nationale (mais je n’oublie pas le rapport d’Amnesty Internationale de 2009 sur la violence policière et les dérives de l’état d’urgence) auront-ils eux aussi droit à la gratitude du peuple ? Les gens seront-ils plus fiers d’afficher les couleurs de la République ? Comment faire pour que le bleu, blanc et rouge ne soient pas récupérés par les fascistes et nationalistes ? Et comment conjuguer cela avec la période d’incertitude dans laquelle se trouve l’Union Européenne ?

Bref, en ce mois de juillet 2016 où la France et les Etats-Unis célèbrent toutes deux leurs fêtes nationales, me voilà une fois de plus perplexe. Si les couleurs sont les mêmes, la façon de les porter diffèrent grandement.

lets-party-like-its-1776

A quand des sacs « Faisons la fête comme en 1789 ! » ?

freedom-to-feast

Et ma photo préférée, peut-être parce que la plus cynique, au rayon nourriture surgelée : « Freedom to feast » (liberté de festoyer).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Please follow and like us:
Spread the love

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
LilyCochonou Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Cochonou
Invité
Cochonou

En France, le drapeau et les couleurs s’affichent bien davantage aux fenêtres lors des matches de football qu’à l’occasion du 14 juillet.
Je sais que ce n’est pas ta tasse de thé, mais il te suffira d’attendre dimanche pour voir tout le pays bariolé. 🙂

Lily
Invité

Ha ha, tu as raison! D’ailleurs je le confesse: la seule fois où j’ai « porté » un drapeau français (petit sur la joue), c’était lors de la finale de la coupe du monde 2006 (France-Italie).