Faire une galerie photos avec du washi tape

Cela fait presque deux ans que nous avons emménagé dans notre maison et côté déco, il reste pas mal de boulot – la pièce la mieux décorée étant la chambre de bébé O, rapport à ma période de nidification de juillet l’année dernière. Après avoir vu quelques réalisations à base de washi tape dans la blogosphère, j’avais bien envie de me lancer dans un tel projet. Pour ceux qui ne connaissent pas, le washi tape, c’est un scotch de masquage avec une colle très légère comme celle d’un post-it ou du scotch jaune qu’on utilise pour la peinture. Mais la différence, c’est qu’il est très joli et qu’il en existe de toutes sortes: couleurs, motifs, dessins de licornes ou de tomates, paillettes… il y en a pour tous les goûts.

Le washi tape offre une grande variété de couleurs et de motifs [source photos de gauche, du milieu et de droite].

Le papier washi est un papier japonais connu pour sa légèreté, sa flexibilité et sa solidité. Il fait même partie du patrimoine immatériel de l’humanité (on en apprend des choses lorsqu’on écrit un blog!) Le washi tape a donc le vent en poupe et vous en trouverez facilement dans votre magasin de loisirs créatifs ou en ligne. Et les sites web ne manquent pas qui vous donneront de l’inspiration sur les réalisations à base de washi tape, de la lampe aux pinces à linge en passant par la voiture (comme cet article ou celui-là et bien sûr Pinterest!)

Cadres réalisés en washi tape: Lottie et bébé O sont à l’honneur!

Pour revenir à mon projet, je voulais par ailleurs afficher un peu plus de photos, car on en prend plein mais on les regarde finalement assez peu (#mauvaisemamanquinefaitpasdalbum). Comme nous avons de grands murs dans notre escalier, et que la déco par défaut de l’escalier américain est la galerie de photos de famille, c’était le support idéal pour réaliser mes premiers encadrements à base de washi tape.

Le plus long du projet a été de sélectionner les photos: je me suis concentrée sur des clichés récents car l’intérêt de cette technique d’encadrement, c’est que l’on peut changer de déco très facilement sans arracher un mur. J’ai d’ailleurs repositionné plusieurs fois les photos pour avoir un résultat plus aéré.

Avant et après: vu du bas de l’escalier.

Vous savez que les tutoriels, ce n’est pas trop mon truc, surtout quand il s’agit de choses aussi simples que de mettre du scotch au mur. Mais voici néanmoins quelques conseils:

  • Pour maximiser le nombre de photos, et parce que je trouve cela très sympa, j’ai réalisé plusieurs collages grâce au logiciel en ligne FotoJet, que je vous présentais dans ce post.

Différents collages réalisés avec Fotojet. Notez la petite phrase kitsch du mois: la vie est « fête » de petits bonheurs.

  • Vous pouvez utiliser un niveau à bulle pour avoir des belles lignes droites – jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que le mur à côté n’est pas droit, et que c’est l’alignement du bord de la photo avec le mur qui compte plus pour un bel effet visuel que l’alignement du bord de la photo avec la gravité terrestre (désolée monsieur Newton).
  • Si vous voulez une déco durable (plus de quelques mois), collez les photos au mur par un autre moyen que le washi tape (scotch double face, points de colle, Patafix…): par définition, le washi tape colle très peu et si vous utilisez un motif de cadre qui ne recouvre pas beaucoup sur la photo, elle ne va pas très bien tenir.

Avant et après: vu du haut de l’escalier.

  • De même, si vous voulez que le washi tape tienne bien, ne faites pas comme moi et ne le décollez pas plusieurs fois avant de trouver la place parfaite sur le mur (la colle est encore moins collante après trois repositionnements!)
  • Prévoyez plus de washi tape que vous ne pensez nécessaire – quoiqu’être en rade pousse à la créativité, comme vous pouvez le deviner sur certains de mes cadres…

Collage analogique (j’ai dû improviser car il me manquait de la longueur…)

Le washi tape ne se limite pas à la cage d’escalier: c’est par exemple parfait pour décorer, ou laisser décorer, une chambre d’enfant. Lottie a plusieurs rouleaux pour accrocher ses dessins aux murs de sa chambre sans trop les abîmer.

Pour finir, je vous ai fait un petit montage avec les différents types de cadres que j’ai utilisé:

 

Please follow and like us:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz