Travailler à la maison: 3 astuces qui changent la vie

Comme beaucoup de personnes, j’ai la chance(*) de travailler à la maison depuis mi-mars et je voulais partager trois petits aménagements que j’ai faits de mon poste de travail qui me changent la vie (rien que ça!)

1. Un standing desk: il paraît que ça s’appelle un bureau assis-debout en France, et comme c’est quelque chose qui a bien évolué ces dernières années, je vous avoue que je ne sais pas à quel point c’est populaire en France. Aux USA, c’est assez en vogue, en tout cas dans les entreprises qui se soucient de la santé de leurs employés (dans ma boîte, il suffit que j’en fasse la demande pour en avoir un). Du coup, j’ai acheté le même pour la maison et je dois dire que je ne le regrette pas du tout. Le principe n’est pas d’être debout toute la journée, mais d’alterner les positions. Si vous décidez de franchir le cap, sachez que le choix est vaste (ainsi que les prix!), du compatible avec un bureau déjà installé (comme celui que j’ai, très similaire à celui-ci) au bureau complètement électrique qui garde vos hauteurs favorites en mémoire. Je vous conseille de vous équiper également d’un tapis anti-fatigue lors que vous êtes en position debout.

2. Un paravent: la pièce où nous avons nos bureaux donne directement sur notre entrée et les premières semaines, mes collègues ont pu… disons… bénéficier de l’activité de mes enfants lorsque j’étais en réunion. Après une remarque de ma nouvelle manager (« I saw that you’re working in a challenging environment… »  Tu m’étonnes Simone.) je me suis décidée à acheter un joli paravent avec un double objectif: donner un signal fort aux enfants que « maman travaille » et qu’on n’entre pas dans la pièce, et regagner un peu en intimité familiale. Objectif atteint, avec un gros bonus psychologique auquel je n’avais pas pensé: le paravent reste en position toute la semaine et nous l’enlevons le week-end. Mine de rien, cela change pas mal la configuration de notre espace de vie et nous permet d’avoir une vraie différence entre la semaine de travail et le week-end. Bref, voilà 100 dollars que je ne regrette pas!

3. Enfin, j’ai souvent des réunions et je passe plusieurs fois par jour mon casque pour discuter avec les collègues. Le reste du temps, il encombrait spatialement et visuellement mon bureau. Heureusement, j’ai un mari malin qui a résolu la situation avec deux vis et un crochet. Petite astuce, mais efficace!

Voilà. Sinon, c’est la première fois que je suis dans une entreprise qui utilise Slack et je suis fan: je n’ai presque pas d’emails (il faut dire aussi que je travaille uniquement en interne) et la communication dans l’équipe et entre équipes est très fluide. Pour travailler à distance dans un environnement hautement collaboratif, je trouve que c’est vraiment l’idéal. Je suis partie de France avant que ce type de plateformes de communication collaborative soient répandues (Slack a été lancée en février 2014) mais c’est une de ces technologies qui me font dire: « Mais comment je faisais avant? ».

Et vous, avez-vous la chance de travailler de la maison ? Est-ce que vous utilisez Slack ? N’hésitez pas à partager vos astuces en commentaires !

(*) Je dis « la chance » car nous sommes encore en pleine pandémie et que je ne veux pas oublier que c’est un privilège d’avoir un travail et de pouvoir l’exercer à distance.

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Spread the love
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Papi Mujo
Papi Mujo
3 mois il y a

Une astuce supplémentaire pour travailler confortablement : une troisième position : couché sur le tapis anti-fatigue…plus on alterne mieux c’est.

Salamèche
Salamèche
3 mois il y a

Quand j’utilisais slack avec mes dev le pb étaient qu’ils parlaient un peu trop d’autres choses que du boulot😬
Nous on utilise Teams c’est bien aussi!