La diversité jusque dans les jouets

Aux Etats-Unis, on parle beaucoup de la diversité, et on en parle comme d’une chose positive et à rechercher (en tout cas dans notre petite bulle!) La diversité des origines ethniques bien sûr, mais aussi la diversité des compétences et des modes de vie. N’en déplaise à Monsieur Trump, les Etats-Unis restent pour l’instant un pays d’immigration et de liberté. Lottie a la chance de fréquenter une école avec pas mal d’enfants immigrés de la seconde génération (voir ce billet) et je fais aussi attention d’intégrer la diversité jusque dans ses jouets et ses livres:

  • Je lui achète des poupées, playmobiles et autres figurines de toutes les couleurs. Je vous avoue que le problème de la diversité dans les jouets m’a sauté pour la première fois aux yeux lorsque j’ai voulu offrir le set de camping Playmobil à une petite copine de Lottie. C’est une petite fille d’origine asiatique et je me suis torturé le cerveau pour savoir si je n’allais pas vexer la famille de leur faire ce cadeau avec des figures de Caucasiens (la façon dont on designe l’origine ethnique des “Blancs” aux Etats-Unis). Playmobil ou Happes proposent quelques familles avec d’autres ethnicités, mais elles sont difficiles à trouver et rarement intégrées aux plus grosses boîtes.
  • Lottie a aussi une poupée Mia (de la marque Lottie) qui a un implant cochléaire. Grâce à elle, j’ai découvert l’association Toy Like Me, qui encourage l’industrie du jouet à représenter positivement les 150 millions d’enfants qui ont des handicapes ou des différences – comme Albert Jacquard aimait dire, les “autrement capables” (l’association utilise le mot diff:ability).

  • L’école de Lottie propose régulièrement des ventes de livres très peu chers, par l’association Scholastic. Soucieuse que mes enfants comprennent qu’en tant que Français vivant aux Etats-Unis, ce qui se passe à la maison n’est pas forcément la même chose que pour leurs petits camarades, je choisis entre autres des livres comme My Food, Your Food ou My Clothes, Your Clothes. Ce dernier est vraiment bien car l’héroïne a deux mamans, Mama et Mommy. Cela n’est jamais pointé du doigt car le sujet du livre porte uniquement sur les différentes façons de s’habiller. Lottie et Ozzy intègrent donc le fait d’avoir deux mamans ou deux papas comme banal, et c’est très bien ainsi.

 

  • J’ai récemment vu dans un magasin cette boîte de feutres: 8 couleurs pour représenter la diversité multiculturelle. J’ai hésité à la prendre, peut-être lors de mes prochaines courses ?

Il me semble qu’intégrer la diversité dans les jouets et les livres des enfants est essentiel. Bien sûr, les différentes couleurs de peaux, mais également les différentes façons de s’aimer ou d’être autrement capables. C’est peut-être juste un détail, une toute petite partie de leur éducation à la tolérance, mais cela contribue à apprendre aux enfants à vivre ensemble, peu importe qui nous soyons et d’où nous venons. Et dans le monde d’aujourd’hui, ce n’est pas du luxe.

Une fois n’est pas coutume, il y a aujourd’hui deux billets pour le prix d’un! Après avoir rédiger cet article, j’ai eu l’idée de publier une petite wish list de jouets et de livres pour enfants promouvant la diversité.

Cet article participe au calendrier des blogueurs sur le thème du changement: il me semble en effet que changer le regard que l’on porte sur les jouets des enfants contribue à promouvoir un monde plus tolérant. Je vous invite à lire d’autres articles sur ce thème:

Suivez-moi sur Hellocoton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Please follow and like us:
Spread the love

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "La diversité jusque dans les jouets"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] Rainbowetc […]

trackback

[…] Rainbows etc […]