La banane et le sophisme des coûts perdus

Cela m’arrive régulièrement: dans ma corbeille à fruits, la dernière banane du groupe que j’ai acheté la semaine dernière commence à noircir et à mollir sérieusement. À côté, les bananes toutes neuves de mes courses de la veille. Il faudrait que je mange cette dernière banane, mais elle ne me fait pas envie. Par contre, les plus fraîches me font de l’œil. Mais il faut quand même que je mange cette dernière banane avant les nouvelles, ce serait bête de gâcher.

Au final, je ne mange pas de banane, la vieille banane continue de pourrir dans la corbeille à fruits et les nouvelles bananes suivent le même chemin.

Suis-je la seule à connaître ce syndrome de la dernière banane? Quelque part, j’ai l’impression que s’y cache une vérité profonde sur la vie, probablement une version du sophisme des coûts irrécupérables (sunk cost fallacy en anglais), qui résulte de notre aversion à la perte: j’ai investi dans cette banane et je ne veux pas perdre cet investissement – quitte à me priver de toutes les autres bonnes bananes qui ne demandent qu’à être mangées!

Vous aimez les bananes? Je vous invite à découvrir la voiture-banane!

Vous aimez les sophismes? Voici celui de l’homme de paille illustré.

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Spread the love
8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
baby-planet
2 années il y a

OH mais c’est pareil ici !!! le syndrome de la derniere banane…. ça marche d’ailleurs pour tout les autres fruits XD

Alice
Alice
2 années il y a

Bahahahaha alors solution simplissime pour la banane (voire quelques autres fruits), je la congèle et quand j’en ai 3 ou 4 dans le congélateur, je les sors et je fais un banana bread! Plus de gaspillage 😉

Remy
Remy
2 années il y a

Écrasée avec du sucre, avec de la crème fraîche et saupoudrée de pépites en chocolat, ta banane noire aura la plus belle fin de vie qu’on puisse rêver 😂

Cochonou
2 années il y a

Est-ce vraiment un exemple de ce sophisme ?
Parce que si tu avais eu cette banane gratuitement, il me semble que tu réagirais quand même de la même manière…
Comme tu le dis, il me semble que c’est plus une aversion au gâchis qu’une histoire de couts perdus et déjà investis.

On pourra bien entendu objecter que rien n’est vraiment gratuit… mais derrière cette assertion un peu passe-tout, j’ai l’impression que ce ne sont pas les mêmes mécanismes mécanismes psy qui sont en jeu.

Comme le dirait le message à caractère informatif : ce commentaire, c’était vraiment très intéressant. 😛

Papi Mujo
2 années il y a

Cette histoire de bananes ne m’inspire pas trop, sinon que quand j’étais petit j’adorais les bananes et que mes vieux m’appelaient « petit père la banane » ; elles ne risquaient donc pas de noircir…