Les 5 étapes pour désencombrer qui vont changer votre vie

En ce moment, je suis à nouveau dans une phase « désencombrement ». Ma nouvelle motivation est un cours (genre je retourne à l’école, mais en virtuel façon 2020-2021) qui s’appelle Take Your House Back. C’est un programme développé par Cas dont je vous parlais dans le billet précédent, en collaboration avec deux autres Youtubeuses, Dawn, une maman minimaliste, et Dana, auteur du blog a Slob comes Clean. Le gros « plus » de ce cours, c’est qu’il associe trois personnalités qui adressent chacune une partie du problème qu’ont les gens dits « bordéliques »: Dana nous aide à désencombrer, Cas à organiser et Dawn à se contenter de moins. Il y a un groupe Facebook associé avec plus de 7000 membres qui est aussi un puissant moteur d’action, on a l’impression de participer à une véritable aventure humaine! (Pour de vrai, j’ai assisté à des témoignages et des tranches de vie vraiment poignants…)

Ça range sec, avec les livres des enfants organisés façon The Home Edit!

Désencombrer à la vitesse de la vie

Mais c’est surtout de la méthode de désencombrement développée par Dana K White dont je veux vous parler ici, tant j’ai vu qu’elle aide ENORMÉMENT de gens. Elle en parle en longueur dans son livre Decluttering at the Speed of Life, dont je recommande la lecture si ce billet vous parle (malheureusement en anglais uniquement, une traduction française serait d’utilité publique à mon humble avis). L’intérêt que je vois à la méthode de Dana est double:

1. Elle permet de désencombrer sans créer un désordre intermédiaire (vous savez, ces tas de « choses à mettre ailleurs » ou « choses à donner » avec lesquels on se retrouve après avoir passé une heure à ranger ?)

2. Elle permet de gérer les sentiments liés au processus de rangement, ce qui est exactement ce dont les gens comme moi ont besoin (ceux qui savent, savent. Les autres, vous n’avez probablement pas besoin de lire cet article).

Les préliminaires

Alors, avant de commencer votre session de rangement, munissez-vous:

D’un sac poubelle noir (noir ? Parce que personne ne verra rien à redire à ce que vous aurez mis dedans. Littéralement.)

Une boîte pour donner à donner : lorsque vous aurez fini votre session de rangement, vous pouvez directement vous débarrasser de cette boîte auprès de votre association de récupération favorite sans arrière-pensée.

Vos pieds (vous allez comprendre dans une minute).

On se prépare sérieusement!

Les 5 étapes pour désencombrer sans créer plus de bordel

Voici les fameuses 5 étapes magiques:

1. Commencez par jeter tout ce qui est jetable. Il y en a toujours plus qu’on ne l’imagine! Cela va dégager les choses et vous échauffer pour la suite.

2. Enchaînez par tout ce qui est facile, c’est-à-dire tout ce qui a déjà une place assignée dans la maison: le livre qui va dans la bibliothèque, la tasse au lave-vaisselle, le sucre dans l’armoire. Allez les ranger immédiatement. J’insiste sur le immédiatement, puisque c’est le cœur de la méthode et exactement ce qui vous permettra de ranger sans avoir encore plus de piles ou de tas à gérer ensuite. Vous devez sortir le chien? Vous devez préparer le repas du soir parce que vous ne pouvez décemment pas commander des pizzas pour la quatrième fois de la semaine ? Vous devez conduire le petit dernier aux urgences ? Vous aurez quand même progressé.

3. Vient ensuite le désordre « évident » (le « duh clutter » comme l’appelle Dana) : c’est le livre qu’on ne lira plus qu’on met dans la boîte à donner, l’assiette dont on ne se sert jamais, les boucles d’oreille qu’on nous a offertes mais qu’on ne mettra pas…

Ne donnez pas votre chien! Ou bien?

4. La quatrième étape est celle où les choses sérieuses commencent: ce qui reste est évidemment difficile à ranger. Dana propose alors deux questions:

1. Si j’avais besoin de cette chose, où est-ce que j’irais la chercher ?

Allez la mettre là-bas immédiatement. Immédiatement, vous vous souvenez ? La méthode de Dana a ceci de génial: progress and only progress.

Vous séchez sur la première question ? Voici la deuxième:

2. Si j’avais besoin de cette chose, est-ce que je me souviendrais que je l’ai ?

Bien souvent, la réponse est non, et la place de cette chose est alors dans la boîte à donner. Rappelez-vous: si vous suivez cette méthode, c’est que vous avez besoin de désencombrer, ce qui veut dire qu’il y a des choses qui doivent dégager de votre maison. Cet objet en fait partie.

5. La dernière étape paraitra évidente pour les personnes qui n’ont pas de problème de désordre, mais qui pour les gens bordéliques (moi la première!) est révolutionnaire. Peut-être aurais-je dû assimiler ce concept par osmose ? Ou à défaut, que quelqu’un aurait dû me l’expliquer quand j’étais petite ? Il y a certainement moyen de faire une belle psychanalyse autour de la relation au rangement!

Toujours est-il que Dana explicite le secret des gens ordonnés: le concept du conteneur. Le conteneur, c’est le tiroir de la cuisine, l’étagère du salon, votre garage et ultimement : votre maison.

Le conteneur est une limite: la solution n’est pas de racheter une quatrième bibliothèque ou de se ruiner pour acheter un appartement ou une maison avec une pièce supplémentaire. La solution est d’accepter que le conteneur est une limite et que vos possessions doivent tenir dans cette limite. Ce qui veut dire, oui, se débarrasser de certaines choses. D’ailleurs, n’est-ce pas pour cela que vous voulez désencombrer ? Laisser le conteneur mettre la limite facilite le processus de rangement en le débarrassant des sentiments ressentis par les personnes qui se croient bordéliques – mais qui sont en fait souvent des personnes très créatives et remplies d’un océan des possibles.

Après une scéance de rangement: n’oubliez pas de célébrer les progrès accomplis, par exemple avec un joli bouquet de fleurs.

La solution ultime au bordel ?

Alors, qu’en pensez-vous ? Même si vous êtes dubitatif sur le fait que cette méthode est la solution ultime à votre bordel, je vous conseille fortement d’essayer. Après tout, que risquez-vous ? Suivre ces cinq étapes ne génère que du progrès ! Et pour vous donner de la motivation, je vous recommande le livre de Dana, Decluttering at the Speed of Life, qui met des mots sur notre relation au rangement et au désordre et montre comment appliquer la méthode dans différentes pièces de la maison et à différents moments de la vie (je précise que ce billet n’est pas du tout sponsorisé, je suis juste très enthousiaste!)

Dans la même série:



Vous aimez? Partagez!

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 0 voter
Évaluation de l'article
Spread the love
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x