Les box vêtements: avantages et inconvénients

Est-ce que vous vous êtes déjà retrouvé devant votre placard en ayant l’impression de n’avoir rien à vous mettre malgré les piles de t-shirts, les dix pantalons et les quinze robes et jupes de votre penderie? De mon côté, ça m’arrive assez fréquemment, et un peu plus depuis que Lottie et bébé O ont fait irruption dans ma vie (surprise, deux enfants, ça vous change un mode de vie – et je ne vous parle pas d’autres endroits plus personnels). J’avoue: je ne suis pas une grande aficionado du shopping, ni de la mode en général. En fait, la philosophie de Steve Jobs, qui mettait tous les jours la même tenue parce que ça lui fait une décision de moins à prendre, bref, du temps de cerveau disponible en plus, me tente bien. Mais bon, je reste influencée par les normes sociales associées à la féminité et je suis quand même un peu coquette.

Moi devant ma garde-robe.

Cela faisait donc quelques mois que j’étais tentée par essayer une box vêtements: moyennant finance, on vous envoit tous les mois un colis avec quelques habits (ainsi que des accessoires et chaussures si on le choisit). Vous essayez tout cela dans le confort de votre maison, vous gardez ce qui vous plaît et renvoyez le reste. Voici les avantages que je vois à ce système:

1. Je n’ai pas à courir les magasins : gain de temps et d’énergie! Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, les colis sont laissés sur le pas de la porte (personne ne les vole, en tout cas partout où j’ai vécu) donc il n’y a pas à courir à la Poste du coin le samedi matin pour récupérer son colis. Le retour est également très facile puisqu’il s’agit juste de mettre une enveloppe dans une boîte aux lettres (elles acceptent les colis plus grands qu’en France) ou de les porter au Fedex du coin quand je fais les courses (les box incluent des enveloppes pré-affranchies pour le retour).

Les boîtes aux lettres américaines ont une petite trappe pour les grosses enveloppes et petits colis. Très pratique!

2. Je peux essayer les vêtements dans un environnement familier, en faisant du « mix and match » avec mes propres habits et sous une lumière que je choisis (oui, la lumière a une influence sur vos actes d’achat, même si c’est plus flagrant au rayon viande).

3. J’ai plus de temps pour me décider que dans un magasin: il faut renvoyer les habits entre 3 et 5 jours en fonction des boxes.

4. On me propose une sélection d’articles personnalisés à mes goûts, ma silhouette, mes circonstances et mon budget: les vêtements sont choisis par un styliste en fonction du profil que j’ai rempli et du feedback que je donne au fur et à mesure que je reçois les boîtes. Parfait pour une fille pas très intéressée par la mode comme moi, mais qui apprécie ne pas s’habiller avec un sac poubelle. Bien sûr, c’est un processus d’apprentissage pour le styliste ou, soyons réaliste, pour l’algorithme en support. Et c’est intéressant de voir comment la sélection s’améliore (ou pas) au fil des box.

Remplissage de mon profile sur Wantable: ma silhouette (note pour les curieux: j’ai mis n’importe quoi pour illustrer l’article), mais aussi mes atouts et points faibles, les couleurs que j’aime porter etc.

Remplissage de mon profil sur Stitch Fix: comme les autres box, j’y ai donné mes mensurations, mon avis sur différents styles et coupes ainsi qu’une fourchette de prix pour chaque catégorie de vêtements.

5. Une expérience sympa à faire en couple (ou entre ami(e)(s)): mon mari essaie aussi Stitch Fix et cela nous fait une petite activité en commun – on essaie ensemble, on se dit ce qu’on aime ou pas… C’est un peu superficiel mais quand on est parents de deux jeunes enfants, c’est agréable d’avoir un peu d’attention l’un pour l’autre et de renouveler notre regard l’un sur l’autre lors de ces essayages (Stitch Fix et Trunk Club ont des boxes pour les hommes et les femmes).

Le contenu de ma première box Stitch Fix et celle de mon mari.

Maintenant, tout n’est pas parfait, et ces boxes ont aussi des inconvénients:

1. Le prix: on peut définir une fourchette de prix dans laquelle on est confortable mais cela reste quand même assez cher. On est loin des prix super intéressants des soldes, des outlets, magasins d’usine et autres boutiques d’occasion. L’envoi et le retour des habits est gratuit mais personne n’est naïf et c’est un coût qui est in fine intégré aux habits – quand il n’est pas compris dans un styling fee pour certaines box (entre 20 et 25 dollars, déductible de tout achat mais perdu si on renvoie tout). Si une boîte par mois vous semble trop fréquent, on peut aussi recevoir une boîte tous les deux ou trois mois, voire à la demande.

Le check out: on choisit si on garde ou pas le vêtement et on donne son avis sur la taille, le style, le prix etc (on peut aussi laisser des commentaires) (à gauche: Stitch Fix, et à droite, TrendSend).

2. En France, la gestion des colis peut être plus contraignante, notamment du fait de la taille des boîtes aux lettres, mais cela a peut-être évolué depuis que je suis partie. Le business de la vente en ligne est si important que je me dis qu’on ne peut pas rester avec ce système que j’ai connu (oh, la course à la Poste le samedi matin !)

3. Le suremballage: comme tout ce qui est vente en ligne, le système des boxes génère beaucoup d’emballage. Seul Trunk Club fait un effort puisqu’on réexpédie les habits dans la même malle en carton qu’on reçoit. Là encore, j’espère que le système évoluera vu les enjeux environnementaux.

Ca fait quand même beaucoup de cartons!

4. La protection de la vie privée et des donnés très personnelles: afin de réaliser un profil le plus détaillé possible pour comprendre ce qui vous plaira, les entreprises collectent beaucoup de données sur les clients. Des données corporelles pour commencer (mensuration, silhouette) mais également les goûts en terme de style, de couleurs, de motifs. Et de façon plus questionnable, des données démographiques telles que l’activité, les loisirs ou la composition du foyer. Je vous avoue que je n’ai pas regardé en détail comment ces données étaient protégées et utilisées, mais je le devrais. A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle.

Il y a pas mal d’entreprises qui se sont lancées dans ce créneau aux Etats-Unis ainsi qu’en France et c’était difficile de choisir une seule box. Comme la fréquence d’envoi n’est pas obligatoirement mensuelle, j’ai décidé de me lancer dans une expérience d’un an pour comparer les différents services (tout en essayant de garder un budget fringue raisonnable!). Je vous donne rendez-vous bientôt pour vous faire découvrir les box vêtements que j’essaie ainsi que quelques réflexions personnelles sur cette nouvelle tendance.

EDIT: rajout du point 4 sur les inconvénients et correction suite au commentaire de Lars: c’est donc Steve Job qui a lancé la tendance à s’habiller toujours de la même façon, pas Mark Zuckerberg.

Dans la même série:

(Les liens vers les box vêtements Stitch Fix, TrendSendTrunk Club et Wantable sont des liens sponsorisés: si vous vous inscrivez au service en cliquant dessus, j’ai droit à une petite ristourne sans que cela augmente le prix pour vous. Une façon gratuite et facile de supporter mon travail sur ce blog (merci!) (mais sachez que ce qui fait le plus plaisir à un bloggueur, c’est un petit commentaire).)

Please follow and like us:

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Les box vêtements: avantages et inconvénients"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lars
Membre

Je crois que l’idée de s’habiller tous les jours pareil est attribuée à Steve Jobs.

Fanny
Invité

De nos jours en France nous ne pouvons toujours pas avoir les colis à notre porte, mais de plus en plus en relay colis, dont le principe est de retirer son colis dans un magasin et non plus à la poste, ce qui est pratique quand on a des horaires de bureau (et qui m’a permis d’avoir mon dyson rapidement 😉 )

Pauline
Invité

Coucou moi j’essaie lookeiro..première box à recevoir à la mi septembre !!

wpDiscuz